Cinéma Horreur

Mosquito – Gary Jones

Ecrit par Monsieur Jack

mosquito

Mosquito. 1995.
Origine : Etats-Unis
Genre : Bebêtes géantes
Réalisation : Gary Jones
Avec : Gunnar Hansen, Ron Asheton, Steve Dixon, Rachel Loiselle…

Un vaisseau spatial s’écrase dans un marécage au fin fond d’une forêt américaine. Les moustiques du coin, alléchés par l’odeur du sang, vont bien vite épancher leur soif sur le cadavre du pilote extraterrestre…
Quelques temps après, un jeune couple en voiture, se prend un B.V.I (bestiau volant non identifié) d’environ 2 mètres dans le pare-brise, en roulant tranquillement sur la route. La jeune femme, visiblement mieux pourvue en neurones que son copain (à défaut de protubérances mammaires…dommage !!), croit reconnaître, dans le cadavre mutilé, un insecte.

mosquito1 mosquito2

Vous vous en doutez tous, ce film est une série B tirant sur le Z mettant en scène des grosses bébêtes. Alors la mise en condition intellectuelle est très importante pour visionner cette oeuvre. A partir de ce moment, si votre cerveau est sur la fonction « nanar », je vous assure que vous passerez un bon moment.

Outre le fait que le scénario (écrit par Gunnar Hansen-Leatherface- quand même, et qui joue aussi dans le film !!) n’est pas crédible, que les dialogues sont assez ridicules (à noter la remarque-qui-tue de Gunnar Hansen-LeatherFace- lorsqu’il se retrouve avec une tronçonneuse entre les mains  » Cela va faire 20 ans que je ne m’en suis pas servi !« ), que le jeu des acteurs est aussi remarquable qu’une production AB…cela conduit à un bon divertissement.

Les effets spéciaux en eux-mêmes ne sont vraiment pas terribles (il suffit de voir les incrustations des moustiques), mais les moustiques sont assez rigolos et notre Gary Jones et ses spécialistes en effets spéciaux arrivent à donner un semblant de crédibilité et de vivacité à leurs créatures…Ce qui est déjà pas mal !! Les quelques effets gores ponctuant le film ne sont pas non plus navrants… que demande le peuple !!??

Sans compter que Gary Jones connait ses classiques, c’est assez flagrant dans Mosquito.

mosquito3 mosquito4

Il doit être un fan de John Ford car il nous propose une petite attaque du camping-car (lancé à toute allure) par les moustiques assez réussie. Il y a de l’action, une dose de suspense « raisonnable », et un rythme soutenu : une scène qui rappelle un peu l’assaut de la diligence par les indiens dans La Chevauchée fantastique.

Ensuite, une scène -très carpenterienne- mérite l’attention. Les survivants se retrouvent dans un réseau de grosses canalisations, style égouts, et sont talonnés par les bébêtes. On a le droit à un siège en bonne et due forme, à coups de flingues et de chemises enflammées (mais pas de sous-tif ou de petites culottes enflammées, ce qui est fortement dommage !!!).

Et pour finir, une scène qui fait fortement penser à La Nuit des morts-vivants de G. Romero. Les personnages se retrouvent enfermés dans une maison et barricadent celle-ci afin de résister à l’ultime assaut des moustiques géants-pas bô- méchants. Cette dernière scène étant vraiment réussie (toutes proportions gardées). D’ailleurs, la maison ressemble beaucoup à celle du film de Romero.

Finalement, le super-navet que je pensais avoir acheté (2 euros sur cdiscount) est une bonne bisserie qui vaut surtout pour la dernière demi-heure, plutôt bien menée et rythmée pour un aussi petit budget, nous faisant oublier le jeu des acteurs (le couple vedette est particulièrement mauvais), la faiblesse scénaristique et certains effets spéciaux bien nullos. Gary Jones, qui est loin d’être un grand réal’, arrive à donner du « caractère » à ses films… et rien que pour cela, respect !!

mosquito5 mosquito6

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.