Cinéma Comédie Série TV

La Famille Addams – Saison 1, épisode 7, 8, 9

Ecrit par Bigbonn

addamsfamily

The Addams Family. 1964 – 1966.
Origine : Etats-Unis
Genre : Comédie noire
Création : Charles Addams
Avec : John Astin, Carolyn Jones, Lisa Loring, Ken Weatherwax, Jackie Coogan, Blossom Rock…


Episode 7 :
On t’a reconnu (Halloween with the Addams Family)
Diffusion le 30 octobre 1964.
Réalisation : Sidney Landfield

familleaddamss1e7A l’occasion d’Halloween, Gomez a sculpté une citrouille en s’inspirant de la bonne bouille de l’oncle Fétide. Morticia, à son habitude, tricote dans son fauteuil en rotin. Les enfants, eux, se préparent à sortir pour aller quémander des bonbons. Débarquent alors dans le jardin, puis dans la maison, deux malfrats en fuite après un hold-up. Quiproquo : les Addams sont persuadés que ces deux forts gaillards à l’air de vrais durs sont des adultes qui sont restés des grands enfants et participent, eux aussi, à la fête d’Halloween !

Et les voici invités presque de force à participer à une soirée comme les aime la famille Addams : poésie morbide déclamée par Gomez, jeu de la tête dans la bassine pour aller chercher une pomme (sauf qu’ici il s’agit d’un crabe), distribution de billets à la place de bonbons ! Car les Addams sont riches ! Et pour deux bandits prêts à tout, ils sont des proies qu’on imagine faciles. Sauf que non bien sûr…

Décalage, encore une fois, entre des Addams complètement à côté de la plaque et des gangsters désemparés devant l’incroyable bâtisse et ses occupants effrayants. Amour, toujours, entre le duo vedette de la série, Gomez le souriant moustachu et Morticia la brune lugubre. Humour, bien sûr, avec Lurch au clavecin ou Fétide en éclaireur. Et intervention maline de la chose pour désarmer les malfaiteurs. Bon épisode, donc, enlevé et réussi, au titre français un peu incongru (On t’a reconnu) mais au titre anglais beaucoup plus adapté.


Episode 8 :
Jalousie, quand tu nous tiens (Green-eyed Gomez)
Diffusion le 6 novembre 1964.
Réalisation : Jerry Hopper

familleaddamss1e8Dans le foyer si heureux des Addams, et plus précisément au sein du couple uni et passionné Gomez-Morticia, un poison s’est infiltré, par petites touches distillées insidieusement, puis à grandes louches, déchirant les cœurs et les âmes. Ce poison mortel ou presque, c’est la jalousie. Une jalousie gomézienne d’abord, à la vue d’un ancien ami d’enfance de Morticia venu à la maison, le beau Lionel. Une jalousie morticienne ensuite, lorsque Gomez explique à une femme de ménage comment conquérir son homme et l’enlace pour se faire !

Bonne idée que celle-ci, venant au bon moment puisque le spectateur commence à bien connaitre ces personnages et sait à quel point ils s’aiment et sont attachés l’un à l’autre. Et pourtant, comme tout un chacun peut le vivre, un petit quiproquo d’abord puis un enchainement quasi-boulevardier réduisent en cendres un amour qui paraissait aussi inaltérable qu’un morceau de granit.

La noirceur des nuages qui s’amoncellent sur les têtes de Gomez et Morticia n’empêche pas l’humour d’être, une fois de plus, au rendez-vous. Un humour noir lorsque Gomez décide de mettre fin à ses jours avec l’aide de l’oncle Fétide et de Lurch, un humour plus primesautier lorsqu’il s’agit de recruter une domestique célibataire cherchant un homme pour la jeter dans les bras de Lionel le rival. Bien évidemment, tout est bien qui finit bien, et l’on est ravi, forcément, de retrouver Gomez et Morticia heureux et amoureux comme au premier jour. Une constante de la série, renforcée par le sourire quasi constant de Gomez (ici parfois éteint) et l’œil malicieux de sa tendre épouse (ici au bord des larmes).


Episode 9 :
Ciel, mon voisin ! (The New Neighbors Meet the Addams Family)
Diffusion le 13 novembre 1964.
Réalisation : Jean Yarbrough

familleaddamss1e9Un jeune couple, simple et très amoureux, emménage dans la maison voisine de celles des Addams. En voyant la lugubre bâtisse de leurs voisins, ils comprennent mieux pourquoi le prix de la location en était si peu élevé. Quelques explosions de dynamite et un message de bienvenue déclamé par l’oncle Fétide surgi d’un passage secret débouchant dans leur salon plus tard, les deux jeunes mariés n’ont plus qu’une envie : déguerpir !

Hélas pour les tourtereaux, Gomez et Morticia se sont entichés d’eux car ils leurs rappellent leurs propres émois et la période de leur lune de miel… Voulant combler leurs nouveaux voisins de petites attentions charmantes, ils leur offrent les plus superbes de leurs objets de décoration pour meubler leur intérieur : tortue à deux têtes, trophée d’espadon avec jambe humaine, élan à bois inversés, etc.

Choc des cultures, comme dans chaque épisode, pour un couple normal allant de surprise en surprise dans une norme typiquement addamsienne, amené à serrer le tentacule d’Octopus, la pieuvre domestique de Pugsley, à subir les égards des uns et des autres, à se retrouver sous la coupe d’un Gomez financièrement puissant et prêt à tout pour garder près de lui ses nouveaux voisins. Si ce petit divertissement ne se révèle pas être le plus succulent de la série, il n’en reste pas moins qu’il offre son lot de bons moments et un ton humoristique tendant à faire garder le sourire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.