BD Drame Fantastique

Mèche rebelle – Tome 1- Kim – Matteo – Zidrou

meche-rebelle-tome-1-kim

Mèche rebelle
Tome 1 : Kim
2003
Origine : France
Genre : Drame, fantastique
Dessins : Matteo
Scénario : Zidrou
Editeur : Dupuis, collection repérages

Kim est une adolescente de 15 ans dont le charme fait des ravages parmi la gente masculine de tous âges. Dès la première page, on nous apprend qu’elle va mourir sous peu. Prédiction qui se vérifie dans les pages suivantes. Voici une entame plutôt dramatique qui augure d’une histoire à la tonalité sombre et triste. Sauf que le but des auteurs est tout autre. Mèche rebelle est une histoire fantastique qui relate l’affrontement d’anges gardiens contre des anges de la mort sur un ton tragi-comique.

Kim n’aurait jamais dû mourir, au contraire de sa sœur aînée Alicia, la véritable cible de la D.S. noire à l’origine du drame. De cette erreur découle toute une série de bouleversements altérant l’ordre des décès préétablis. Les auteurs nous plongent dans les coulisses de nos existences avec force description sur la manière dont elles sont régies. L’agence Protecto accueille en son sein tout ceux qui ont mis fin à leurs jours et les assigne au poste d’ange gardien. Leur mission, assurer la protection d’une élite majeure, un individu appelé à tenir une place importante en ce bas monde. Lorenzo devait veiller sur Kim. Son échec lui vaut les foudres de son patron, sorte de Dieu le père, qui goûte que très modérément ce genre d’erreur. Comme quoi, même dans le plus balisé des scénarii, l’imprévu parvient à s’immiscer et à en fragiliser la structure. Lorenzo n’a que faire de l’imprévu. Amoureux de sa petite protégée, il défie sa hiérarchie pour extraire Kim des mains de Madame, qui n’est autre que la mort en personne, et faire en sorte que l’histoire se réécrive telle qu’elle était prévue à l’origine.

Ambitieux, le récit fait preuve d’un déroutant sens du tragique. De quelque manière que soit envisagé l’avenir, l’une des deux sœurs doit mourir. C’est écrit et les choses doivent rester telles quelles. Or Alicia sait désormais de quoi il retourne. Elle était destinée à ne jouer que les utilités jusqu’à une mort tragique. Bien que l’aînée de la famille, elle a toujours vécu dans l’ombre de sa jeune sœur, plus jolie et mieux dans sa peau. L’erreur de Madame lui offre l’occasion de se libérer de son lourd carcan, de ne plus simplement être « la sœur de » mais d’être tout simplement elle-même. Et bien non! Lorsque Lorenzo lui explique que le seul moyen pour que sa sœur revive consiste à procéder au « bis repetita », procédure durant laquelle elle devra mourir comme il était prévu, elle accepte sans broncher. Bien qu’elle vive très mal le succès de sa cadette, Alicia l’aime profondément et ne peut se résoudre à la laisser mourir. Quelque part, il y a une forme de renoncement dans ce choix. Mourir au profit de sa sœur à laquelle on promet le plus brillant des avenirs en revient à décéder pour une noble cause. En agissant ainsi, Alicia se donne bonne conscience, en quelque sorte.

Ce premier tome de Mèche rebelle évoque la mort à toutes les pages sans jamais être déprimants tant il le fait sur un mode ludique. Nous sommes immédiatement happés par cette histoire abracadabrante, au rythme enlevé et aux situations parfois cocasses. Les personnages frôlent la mort à chaque instant, la sèment puis la retrouvent sur leur route. Véritable sangsue qui réclame son due, elle n’en reste pas moins une simple exécutante. Comme les autres, elle n’est qu’un pion sur l’échiquier dont les déplacements sont épiés à chaque instant. Si la mort l’emporte fatalement, ses victoires n’en sont pas pour autant aisées à obtenir. Les auteurs lui accordent deux autres tomes pour emporter cette bataille. A elle de jouer.

Laisser un commentaire