5ème Salon des Littératures Maudites

10, 11 et 12 septembre 2021

Médiathèque Voyelles, Charleville-Mézières

Co-organisé par le réseau des Médiathèques Communautaires Ardenne-Métropole et la Société des Ecrivains Ardennais

Parrainé par Philippe Marlin, des éditions L’Oeil du Sphinx

En présence des librairies Rimbaud et Plume et Bulle (Charleville-Mézières)

Intervention de l’association Aux portes de l’imaginaire

Une manifestation à laquelle Tortillapolis est associé et qui recoupe en plein nos domaines de prédilection :  littérature fantastique, cinéma fantastique, sujets sulfureux divers (paranormal, érotisme, légendes macabres etc…). Après des éditions consacrées à Lovecraft, à Jacques Bergier (qui dans sa revue Planète chroniquait régulièrement les productions “de genre” de son temps, les années 60), à Arthur Conan Doyle et à Edgar Allan Poe, et après avoir rendu hommage aux pulps d’antan avec une exposition conçue par Jean-Yves Freyburger, cette 5ème édition du Salon des Littératures Maudites se penchera sur le thème du vampirisme au sens large et sur celui de Dracula en particulier. Au menu d’une série de conférences se déroulant sur trois jours : Philippe Marlin ouvrira le bal en évoquant les légendes roumaines, Alain Pozzuoli parlera de Bram Stoker dont il est le biographe, Thierry Gillyboeuf se penchera sur Bela Lugosi et Matei Cazacu étudiera le Vlad Tépès historique qui a mené au Dracula que l’on connaît. Dans le même temps, une exposition atmosphérique élaborée par l’artiste plasticienne Gwenaëlle Podvin recréera l’ambiance des films de vampires (avec reconstitution de crypte gothique, tombeau, forêt morte, ambiance sonore, jeux de lumière…), des bâches illustrées présenteront une brève histoire de Dracula au cinéma (avec des textes rédigés par Tortillapolis), des jeux de rôles seront organisés par l’assocation Aux portes de l’imaginaire, et un spectacle de contes vampiriques par Pierre Dubois.

En complément, d’autres sujets seront abordés au cours du Salon : une présentation du Giallo par le célèbre fanzineux David Didelot, des “Histoires à pâlir le soir” (basées sur des témoignages) par Valérie Lombard, l’évocation de la figure de Gilles de Rais par Matei Cazacu, une rétrospective de la censure de l’imprimé érotique par Bernard Joubert (suivi par une lecture de textes censurés par Catherine de Mortière et Christophe Echterbille), l’Alchimie par Didier Kahn et les liens entre rock et occultisme par Eléonore Willot.

Le programme complet avec présentation des intervenants, des activités et des partenaires est à retrouver sur le site des Médiathèques Ardenne-Métropole :

https://mediatheques.ardenne-metropole.fr/images/docs-pdf/Livret_salon_litt%C3%A9ratures_maudites_2021_web.pdf

Et voici un condensé :

 

A noter également que le réseau des médiathèques dispose de tout un fonds spécialisé composé de plusieurs milliers d’ouvrages liés à l’épouvante, à la science-fiction, au surnaturel, dont des raretés telles que des pulps américains des années 20 aux années 70, des romans ou anthologies en anciennes éditions (de Jimmy Guieu à H.P. Lovecraft en passant par recueils compilés par Christopher Lee, Peter Cushing ou autres Boris Karloff), des comics horrifiques originaux façon Contes de la crypte. Tout ceci issu des bibliothèques personnelles de Jacques Bergier, Geneviève Béduneau ou Jean-Pierre Krémer, ou même de simples dons de particuliers !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.