Action BD Thriller

XIII – Tome 1- Le jour du soleil noir – Vance et Van Hamme

Ecrit par Jérémie Conde

xiii-le-jour-du-soleil-noir-vance-van-hamme

XIII
Tome 1 : Le Jour du soleil noir
1984
Origine : Belgique
Dessins : William Vance
Scénario : Jean Van Hamme
Editeur : Dargaud

En 1984, les lecteurs du Journal de Spirou découvrent une nouvelle bande dessinée scénarisée par Jean Van Hamme qui s’est déjà fait un nom sur la série Thorgal.

Tout commence alors qu’un vieux pêcheur, Abe, et son chien découvrent sur une plage le corps inanimé d’un homme blessé à la tête. Abe le ramène chez lui où sa femme Sally l’attend. Ils décident d’appeler Marta, une amie doctoresse virée de la profession pour consommation abusive d’alcool. Néanmoins, cette dernière arrive à le soigner. A son réveil, l’homme ne sait rien de lui, il est amnésique. Il a seulement le chiffre 13 tatoué en chiffre romain sur sa clavicule gauche.

Alors qu’il se remet de sa blessure, il découvre en rentrant de la plage les corps sans vie de Sally et Abe. Des tueurs tentent de l’assassiner, mais XIII fait preuve de réflexes exceptionnels. Il se débarrasse d’eux avec une facilité déconcertante. Il comprend alors qu’il n’est pas un simple bonhomme. Il quitte alors la maison et part en ville pour trouver qui il est grâce à une photo de lui et d’une femme trouvé sur le cadavre d’un des tueurs.

Les ennuis ne font alors que commencer pour l’homme sans nom.

XIII est aujourd’hui considérée comme une BD culte. Un classique du genre. Mais à sa sortie en 1984, elle ne connut pas le succès qu’on lui connaît aujourd’hui. Pourtant, déjà, dès ce premier album, ce qui fera la réussite de la série est présent. Mystères, révélations, manipulations, personnages charismatiques et récurrents : La Mangouste en tueur increvable, le Colonel Amos chargé de l’enquête sur Soleil noir, jour sombre qui vit l’assassinat d’un Président aimé de son peuple. Les enjeux sont rapidement mis en place. Les références aussi sont déjà bien présentes. On ne peut pas ne pas penser à Kennedy. Et c’est aussi ça la force de cet album et plus tard de la série, c’est que Van Hamme réussit à créer une histoire originale tout en offrant à son lectorat des références évidentes qui lui sont accessibles. Mais à aucun moment, Van Hamme ne laisse le lecteur maîtriser le récit, les doutes sur l’identité de XIII seront constants tout au long de la série. De plus, les enjeux présentés dans cet album sont divers. D’un côté, XIII veut découvrir qui il est, d’un autre, on le pourchasse pour comprendre qui est derrière le complot qui a tué le Président, et enfin, comment arrivera-t-il à survivre à la Mangouste ?

Véritable auteur de bandes dessinées grand public, le scénariste, bien épaulé par son dessinateur Vance, réussit à créer une œuvre ancrée dans la réalité. Le dessin et la mise en scène n’y sont pas pour rien.

De ce fait, l’écriture en elle-même est un point essentiel de cette histoire. Sa construction et son illustration donnent une nouvelle dynamique à ce genre de récit. Sa modernité fera référence. Van Hamme crée un style. Il maîtrise son œuvre parfaitement et ce premier ouvrage ouvre la voie à une série réaliste qui saura s’imposer un peu plus tard auprès du public.

Thriller qui s’inscrit dans la réalité, XIII, Le Jour du soleil noir, s’impose déjà comme une réussite. Ecriture maîtrisée, mise en scène dynamique, dessin réaliste, les ingrédients sont parfaitement agencés. Van Hamme crée avec XIII, et après Thorgal, un nouveau personnage charismatique. Son association avec Vance, au même titre que celle avec Rosinski, fonctionne à merveille pour un rendu exceptionnel.

xiii-le-jour-du-soleil-noir-tome-1

Laisser un commentaire