Cinéma Comédie Série TV

La Famille Addams 1-06 : Gare au gorille – Jean Yarbrough

Ecrit par Bigbonn

addamsfamily

La Famille Addams. Saison 1, épisode 06
Morticia joins the Ladies League. 1964.
Origine : Etats-Unis
Genre : Comédie noire
Réalisation : Jean Yarbrough
Avec : John Astin, Carolyn Jones, Ted Cassidy, Ken Weatherwax…

Dans la salle de jeux de la famille Addams, mamie se détend sur le pilori tandis que l’oncle Fester se délasse sur un lit clouté. Pendant ce temps, Pugsley fait une fois de plus preuve d’une envie de normalité qui rappelle celles qui l’avaient poussé à jouer au boy-scout dans l’épisode 2. Cette fois-ci, il veut aller au cirque ! Gomez, bien sûr, ne comprend pas : pourquoi un enfant normal, « mignon comme une oreille de chauve-souris » (sic), aurait-il envie d’aller au cirque ? C’est inimaginable ! Ouf ! La raison en est simple : dans les cages de la ménagerie ambulante, il y a Gorgo, le gorille assassin, comme l’annonce le journal local en mettant sa photo en une. Voilà Gomez rassuré, d’autant plus que le directeur du cirque est un certain Oscar Webber, un ancien ami qui lui apprit à avaler des sabres. En route pour le petit cirque miteux, donc, non sans que Pugsley ait pris un peu d’argent de poche dans son cochon-tirelire. Un cochon tout ce qu’il y a de plus vivant !
Là-bas, pendant que le fiston s’amuse à regarder Gorgo faire son numéro de brute simiesque en tapant des poings sur sa poitrine, Gomez se rappelle au bon souvenir d’un Webber déconfit par l’absence chronique de public. Le père comme le fils se trouvent fort satisfaits de cette après-midi de détente et c’est tout juste si le gorille assassin ne verserait pas une larme en voyant partir son nouvel ami. Le soir venu, Gorgo s’échappe de sa cage et va rejoindre Pugsley chez lui. Dès le lendemain matin, le voilà adopté par la famille et intronisé blanchisseur en chef lorsqu’il se découvre une passion pour… le repassage !

gareaugorille1 gareaugorille2

Comme on le voit, le monde imaginaire des Addams baigne toujours dans une loufoquerie bon enfant. Les pulsions de normalité se trouvent toujours redirigées vers des normes spécifiques à la famille qui font qu’un gorille de cirque qualifié d’assassin pour attirer le chaland devient un agréable compagnon de jeu pour un enfant, tout en empiétant sur le territoire de Lurch, le majordome aux grognements à interprétations multiples.
En effet, outre la présence d’un type en costume de gorille se livrant à des actes incongrus comme servir le thé ou faire la lessive, par exemple, ce troisième épisode donne l’occasion de se pencher (si tant est que cela fut possible) sur le géant à tête de Frankenstein, à la fois majordome et chauffeur de la famille : Lurch. Répondant toujours dans la seconde au premier coup de cloche (tellement puissant, il est vrai, qu’il fait trembler la maison) par un sépulcral « You rang ? » (« Vous avez sonné ? »), celui qui semble toujours être disponible et impassible fait la preuve ici d’une sensibilité qui ne se démentira pas dans la plupart des épisodes : ses quelques grommellements et roulements d’yeux permettent de ressentir ses approbations ou ses doutes quant à ce que disent les parents Addams, même si ceux-ci n’y voient toujours que la confirmation de leurs dires. Au détour d’une scène amusante, il fera même une démonstration de charme en tentant de décrisper un visage presque toujours figé dans une impassibilité de serviteur zélé. Son humanité, quoique cachée, est telle qu’il fera preuve d’une jalousie presque surprenante vis-à-vis du gorille qui marche sur ses plates-bandes tout en faisant preuve d’un enthousiasme réel lorsqu’il se remet au clavecin. Lurch est un personnage à part entière du monde créé par Charles Addams et l’un des plus attachants.

Le titre anglais de cet épisode, Morticia joins the Ladies League, est totalement différent du titre français pompé sur Brassens, Gare au gorille, qui met en avant la présence de Gorgo, autrement plus attractive que celle des deux rombières de la ligue des dames venues faire connaissance avec Mme Addams. Mais c’est sur ces deux intrigues, celle de Gorgo prenant sa petite place au cœur de la famille puis celle de l’heure du thé de Morticia et des deux mémés, que se bâtit l’épisode, son climax étant évidemment atteint quand les deux se rejoignent. Très bon opus, donc, que celui-ci, et on regretterait presque que Gorgo n’ait pas été intégré définitivement à la famille tant les gorilla-men sont une fraction infime mais presque toujours amusante du cinéma de genre bon marché mais sympathique.

gareaugorille3 gareaugorille4

A noter : si cet épisode est le troisième du dvd 1 (sur 3) du coffret n° 1 des aventures de la famille Addams (et apparaissant comme tel dans le menu du dvd), il semble qu’il soit en fait le sixième de la série, répertorié comme tel sur IMDB et dans le livret qui accompagne le coffret…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.