Cinéma Polar

Imbroglio Negro – Chester Himes

imbroglionegro

All shot up. 1960.
Origine : Etats-Unis.
Genre : Policier
Auteur : Chester Himes
Editeur : Folio

 Chester Himes est un personnage à part dans le monde du polar anglo-saxon des années 50 et 60…Il naît en juillet 1909 dans le Missouri et dans une famille d’enseignants. Si la chute qu’il fait dans une cage d’ascenseur vide l’oblige à porter un corset toute sa vie, elle lui permet aussi grâce à sa pension d’invalidité de pouvoir entrer à l’université de L’Ohio en 1926, une chose extrêmement rare pour un noir à cette époque.
Mais bien vite il en sera exclu, ayant entraîné des étudiants dans des salles de jeu clandestines. Il fréquente voyous maquereau et arnaqueurs dans les rues de Cleveland. Lors d’un vol de bijoux, il est pris et condamné à vingt ans de prison…. Et c’est dans sa cellule qu’il découvre l’écriture via les livres de Dashiell Hammett, Raymond Chandler et Fiodor Dostoïevski. Il décide alors d’écrire des nouvelles dénonçant la condition des noirs dans une société américaine très raciste.

Ses récits, pour la plus part des polars, garderont tous cet arrière plan engagé malgré un humour grinçant et cynique, et de vraies intrigues policières rythmées et pleines de rebondissements.

Imbroglio Negro ne déroge pas à la règle. Le livre nous raconte une histoire des deux inspecteurs fétiches de Himes : Ed Cercueil Johnson et Fossoyeur Jones. Deux inspecteurs noirs, habitués aux coups dur et au matraquage de suspect. Les deux tough guy auront fort à faire avec cette étrange fusillade : un homme d’affaire noir, un détective Pinkerton et une tapette de Harlem sont retrouvés morts au milieu d’une multitude d’impacts de balles… Des faux policiers y sont mêlés, ainsi qu’une Cadillac dorée… Et que dire de ce jeune éphèbe déguisé en petite vieille qu’on a trouvé encastré dans le mur d’une église de Harlem ? Une chose est sûre : l’enquête sera complexe et folle, et les deux inspecteurs devront user de tous leurs atouts pour désembrouiller tout cela.

Imbroglio Negro est le cinquième roman de la série des Ed Cercueil Johnson et Fossoyeur Jones. Ces deux personnages hauts en couleurs et attachants sont paradoxalement nés à Paris, en 1958, suite aux conseils de Marcel Duhamel, traducteur de Himes et fondateur de la  » série noire « . Himes les mets en scène pour la première fois dans La Reine des pommes, qui obtient le Grand Prix de littérature policière et l’admiration d’écrivains tels que Cocteau ou Sartre. Ce succès obtenu en France et en Europe, Himes ne le connaîtra malheureusement pas dans son pays, où la critique comprend mal le mélange de dénonciation du racisme et d’humour féroce.
Pourtant on est bien obliger d’avouer que le mélange est ici particulièrement efficace. Avec en toile de fond un Harlem miséreux et sombre, Himes décrit avec humour les travers de ses différents personnages. Des personnages pourtant très attachants qui prennent de l’épaisseur à chaque page. Des personnages sans illusions, endurcis par les coups durs, parfois naïfs, souvent cyniques, que Himes fait se croiser et se rencontrer avec amusement. Les dialogues sont incisifs et drôles. Les situations sont folles et trépidantes. Bref tout le roman est un bien curieux mélange d’humour morbide et grinçant, de désespoir poignant et de satire sociale. Himes manie se mélange à la perfection, nous détaillants parfaitement bien toute son histoire grâce à une narration efficace et une plume très fluide.
Un roman qui se lit très vite et avec un plaisir non feint, qu’on ait déjà lu ou pas d’autres histoires mettant en scènes ces deux héros si particuliers.

Laisser un commentaire