Biopic Cinéma Comédie Musical

The Rutles – Eric Idle & Gary Weis

rutles

The Rutles. 1978.
Origine : Royaume-Uni
Genre : Biopic parodique
Réalisation : Eric Idle & Gary Weis
Avec : Eric Idle, John Halsey, Ricky Fataar, Neil Innes…

Vous rappelez-vous des Rutles ? Mais si, souvenez-vous de ce qu’écoutaient vos parents. The Rutles, célèbre quatuor de Liverpool composé de Dirk McQuickly (à la basse), Ron Nasty (à la guitare rythmique), Stig O’Hara (à la guitare lead) et Barrington Womble (à la batterie) qui révolutionna le monde de la musique pop durant les sixties.
En 1978, alors que le groupe manque cruellement au paysage musical mondial, le journaliste Brian Fowl revient sur leur incroyable parcours.

The Rutles est à la fois une brillante parodie et un vibrant hommage aux Beatles. Les Rutles voient le jour en décembre 1975 lors d’une émission de la BBC : Rutland Weekend television. Ce sketch, écrit par Eric Idle, est diffusé aux Etats-Unis au mois d’octobre de l’année suivante et obtient un franc succés ce qui donne l’idée d’un faux documentaire. Lorne Michaels, producteur de l’émission Saturday Night Live, soutient le projet. Cela explique la présence au générique des stars maisons Bill Murray, James Belushi et Dan Aykroyd.
C’est donc parti pour la folle aventure des Rutles qui épouse les grandes lignes de la saga Beatles. Rien n’est laissé au hasard, un soin minutieux est porté au moindre détail. Pochettes d’albums, show télévisés, films (Yellow Submarine) ont leurs répliques parfaites adaptées aux Rutles. Les chansons sont l’oeuvre de Neil Innes (Ron Nasty/John Lennon). Sur des paroles de sa composition, il a plaqué divers accords extraits de la discographie des Beatles. L’auditeur bénéficie donc de chansons inédites mais aux sonorités familières.

Dans ce film, c’est comme « A la queue leu leu », tout le monde s’éclate. Eric Idle, qui n’est pas membre des Monthy Python pour rien, interprète plusieurs rôles comme celui de Dirk McQuicly/Paul McCartney ou encore celui du journaliste Brian Fowl. En grand fan du Monthy Python, George Harrison se prête au jeu et fait également de la figuration. D’autres grands noms de la chanson participent à l’aventure, dans leur propre rôle cette fois, comme Mick Jagger et Paul Simon, tout deux nous éclairant sur l’impact énorme des Rutles sur la scène musicale de l’époque.

On passe un très bon moment en compagnie de ces gais lurons (Marcel, si tu me lis) et, une fois le film terminé, on se jette avec délectation sur le premier cd des Beatles qui nous tombe sous la main.
Et là, c’est le bonheur.

Laisser un commentaire