Cinéma Science-Fiction

Babylon A.D. – Mathieu Kassovitz

babylonad

Babylon A.D.. 2008.
Origine : Etats-Unis
Genre : Science-fiction
Réalisation : Mathieu Kassovitz
Avec : Vin Diesel, Michelle Yeoh, Mélanie Thierry, Gérard Depardieu…

babylonad1 babylonad2

Quand le cinéma Hollywoodien décide d’adapter un gros pavé littéraire, quelle que soit sa qualité, on se retrouve généralement avec un film doté d’un scénario tellement élagué qu’il n’en reste plus qu’une vague trame principale qui ressemble plus ou moins à celle du livre. Avec Babylon A.D. nous savons maintenant que même si le réalisateur est français, le résultat est le même, et conformément à ce qu’on pouvait penser au vu de l’affiche, Babylon A.D. n’est qu’un blockbuster sans intérêt de plus… En fait, c’est même presque pire que ça, puisque le film est si avare en aventures et en scènes spectaculaires qu’il risque même de décevoir les amateurs de films hollywoodiens.

babylonad3 babylonad4

Pourtant on ne pouvait pas dire que le matériau de base soit totalement dénué d’intérêt. Le film se veut l’adaptation du roman Babylon babies de l’écrivain controversé Maurice G. Dantec. Un roman que je n’ai pas lu pour ma part, je serais donc bien en peine d’en parler, mais si l’intrigue du film suit celle du bouquin ça raconte l’histoire d’un gros bras solitaire et un brin mercenaire qui se voit chargé de conduire une jeune femme à New York dans un monde dévasté par les guerres et la ruine… Il s’avère que la jeune femme, pure et virginale, cache un secret qui peut bouleverser l’humanité etc… rien de bien nouveau quoi. L’intrigue développée par Dantec semble vraiment avoir été réduite à ces quelques lignes parfaites pour servir de base à un film d’action idiot, testostéroné et versant dans une surenchère allant crescendo. Et bien le problème de Babylon A.D. c’est que cette maigre ébauche de scénario sert de base à un film finalement très prétentieux, convaincu d’avoir un message important à dire sur le monde. Kassovitz, qui a même pas mal bataillé avec les producteurs et les acteurs pour faire son film, ne semble pas conscient de la maigreur de son scénario et filme des tas de scènes sans intérêts comme en témoigne cet hideux ralenti qui ouvre le film où on ne voit finalement que Vin Diesel marcher sous la pluie sur fond de bande son rap agressive… Bien qu’artificiel et vain, le film ne se départ jamais d’un sérieux qui prête plus à sourire qu’autre chose. Comment attacher la moindre crédibilité à ces réfugiés qui tentent de fuir à bord d’un sous marin militaire russe qui émerge de la glace? Comment accorder foi à la menace représentée par une bande de gamins yamakasi qui surgissent de nulle part pour faire leur galipettes ? Le film est plombé par toute une série de choix esthétiques et scénaristiques désastreux qui vont de la mise en scène qui essaie de faire dans le branché en exagérant tous les tics présents sur la trilogie Matrix au doublage français de Vin Diesel en passant par toute une gamme de gadgets futuristes qui vont des tigres clonés aux prothèses hi-tech…
Mais le pire dans tout ça est sans doute le manque total de personnalité et d’investissement sur tous les plans dans le film, que ce soit le jeu sans intérêt des acteurs, l’absence d’une quelconque tension, et surtout dans le discours très simplet. La première partie du film, censée nous décrire une aventure dangereuse où la menace est constamment présente se traîne en longueur et manque totalement d’intensité. Par ailleurs l’intrigue comme le décor ne sont pas sans rappeler le sublime Les Fils de l’homme à coté duquel Babylon A.D. fait figure de mauvais remake. Passée cette première moitié et l’arrivée de Vin Diesel et sa protégée à New York, le spectateur aura perdu tout semblant d’intérêt pour le film et suivra d’un oeil morne les révélations édictées platement par les différents personnages.

Terriblement anodin et souffrant d’une mise en scène creuse dont tout l’attirail tape à l’œil ne parvient jamais à cacher la fadeur générale, Babylon A.D. est un bien triste spectacle.

babylonad5 babylonad6

Laisser un commentaire