Action BD Polar

Le Tueur – Tome 2 – L’Engrenage – Jacamon & Matz

le-tueur-l-engrenage-jacamon-matz

Le Tueur
Tome 2 : L’Engrenage
2000
Origine : France
Genre : Action, polar
Dessins : Jacamon
Scénario : Matz
Editeur : Casterman

Il aura fallu attendre deux ans pour retrouver notre tueur dans un second album. Autant dire que l’attente à été longue après un premier album (Long feu) intriguant qui avait le mérite de nous présenter un personnage principal très intéressant, et surtout qui se terminait sur un fin ouverte et mystérieuse.

L’Engrenage reprend donc l’histoire là où elle avait été laissée dans le premier tome et on retrouve le tueur au Venezuela où il essaie de couler des jours heureux en compagnie d’une fille et de quelques amis à qui il est obligé de mentir. Mais cette existence lui convient, il passe inaperçu et essaie d’oublier les difficultés qu’il a du affronter lors de son dernier contrat. Mais bien sûr les choses ne resterons pas calmes bien longtemps. Il y a cet étrange policier français qui l’observe de loin, et son commanditaire qui ne l’avertit de rien… le tueur va devoir encore agir pour survivre, sans se douter qu’il est au centre d’une sinistre machination.

Ce deuxième très bon album reprend avec efficacité les formules qui avaient fait le succès du premier volume. L’histoire est toujours racontée à la première personne, privilégiant le recours systématique à la voix off, procédé classique devenu la marque de fabrique du polar. Cette technique de narration est également la plus apte à rendre parfaitement toutes les pensées du tueur, dans leur moindres détails. Ceci donne au personnage une grande épaisseur psychologique qui n’est pas étrangère à la réussite de cette bd. En effet ce qui fait tout l’intérêt de la série c’est ce personnage principal très détaillé, qu’on découvre un peu plus à chaque fois. cela rend le personnage vivant et attachant, et ça permet de donner un éclairage nouveau aux rebondissements de l’intrigue, qui sont souvent, il faut bien l’avouer très classiques. On avance en effet en terrain connu, et les amateurs de romans et de films d’espionnages ne seront guère surpris par l’avancée de l’intrigue. Cependant en usant de formules parfois quelques peu éculées, le scénariste s’assure une relative efficacité, qu’on ne pourra pas ôter à cette histoire qui reste passionnante. Sans doute cela est-il dû à son sens aigu du découpage. Comme dans la premier volume, le scénario alterne les passages très calmes, voire introspectifs, avec des passages d’actions souvent violents qui relancent l’intérêt du lecteur. En outre, ce scénario oscille de manière très habile entre les flash-back et le l’action du présent, sans jamais perdre le lecteur en cours de route.

Le dessin de Jacamon, dont c’est la première série, a déjà toutes les caractéristiques du style des grands dessinateurs et ne souffre d’aucun défaut. Le style est assez réaliste sans pour autant verser dans un excès de détails et de lignes droites qui auraient rendu le tout trop rigide. Au contraire, ce qui marque c’est l’extraordinaire fluidité de son style, qui rend parfaitement les scènes d’actions. Signalons également le recourt assez fréquent à de très grandes cases qui remplissent toute la page, sans que cela ne se ressente dans le rythme de l’histoire.

Bref, cet excellent second tome s’inscrit dans la lignée du premier. Ceux qui ont aimé Long feu retrouveront les mêmes dessins au trait mûr et maîtrisé et le même scénario intense et intelligent.
Du bon polar en bd.

Laisser un commentaire